TAINGY DANS LA RUE 2008
Dès 15h00, après les préparatifs de la matinée et le repas pris en commun, le coup d’envoi de la 3ème édition ‘TAINGY DANS LA RUE ‘ 2008 est donné.
C’est une édition riche en couleurs : les oriflammes rouge, jaune, orangé ondulent au gré du vent et deux majestueuses sculptures très colorées décorent la place du foyer et la place de l’église. Le décor du village a été réalisé sous la houlette de Josette Feschotte avec la participation du Club des Aînés pour les oriflammes et de collégiennes pour les sculptures.
La fanfare Sambala donne le ton et entraîne les spectateurs de la place du foyer à la place l’église où les attend l’harmonie de l’école de musique de Forterre, dirigée par Sébastien Pautet, qui a su séduire les mélomanes.
Puis c’est le tour de la parade mise en scène par Marc Andrien qui entraîne les visiteurs dans les ruelles de Taingy. Il faut certainement remonter fort loin dans le temps pour compter autant de visiteurs dans le village. Les Centres de Loisirs de Courson et Ouanne et les différentes écoles (Courson, Molesmes, Sougères, Migé, Charentenay) ont préparé avec l’aide de leurs enseignants accompagnés d’artistes et comédiens locaux différentes représentations. Le public sera attaqué au passage par des pirates, puis sera émerveillé par la forêt et enfin surpris par le volcan qui gronde, crachant bulles et fumées.

Un énorme dragon, un poisson, un épouvantail …. se sont joints à ce défilé, qui nous ramène sur la place du Foyer.
Sur le terrain de boules les Panini entrent en scène : ces trois camelots d’origine italienne vont nous offrir un numéro très dynamique et visuel. Comédie, jonglerie, vélo acrobatique, réjouissances, équilibre saupoudré d’accordéon et surtout d’une bonne dose de bonne humeur.
La compagnie La Lessiveuse a installé son cabaret sur une scène de gazon, c’est aussi l’histoire d’un patron, de sa boutique et de ses employés. Techniques précisément exécutées, improvisations subtiles, humour caustique permettent de proposer aux spectateurs un cocktail à base de gaîté, d’admiration et de frissons, le tout assaisonné de la joie d’être là.
Puis les Tambours de Forterre sauront donner le rythme et attirer petits et grands.
La Cie Cirqu’ILYA et la Cie La Lessiveuse se remettent en scène pour offrir un nouveau spectacle.
Buvettes et barbecues ont du mal à rassasier le public assoiffé et affamé pendant que Soleil Levant donne un concert de variétés françaises.
Vers 21H30, La Jurassienne de Réparation fait son apparition à bord de leur camionnette élimée pour réparer un 39( C’est quoi un 39 ? Le Jura). Une Ford Sierra 4 cylindres….Il faut changer le moteur, il est secoué. Alors ils s’installent et commencent le démontage. Mais quelques croustillantes péripéties plus tard, moteur entièrement remonté au terme d’un exploit tant théâtral que mécanique, un tour de clé et hop ça repart…
Les Zig’Ouanne, fidèles à Taingy dans la rue, clôtureront la soirée.
C’est vers 1h00 du matin que cette journée qui s’est déroulée dans une ambiance de fête, d’humour et de convivialité, prendra fin.
La foule qui avait envahi le village était cette année moins locale, prouvant que Taingy dans la rue accroît son rayonnement et est passé à la vitesse supérieure.
Selon Claude B. de Vincelles « Il se dégageait vraiment de Taingy dans la rue ce souci de faire plaisir à l’autre et …c’est chose rare ».

Nous tenons à remercier tous les bénévoles, les sponsors, les participants, les collectivités locales et territoriales qui nous ont permis de réaliser cette manifestation.